Sur Camille Creyghton

Camille Creyghton fait des recherches et publie dans le domaine de l’histoire intellectuelle, l’histoire culturelle et l’histoire du politique de la fin du 18ème jusqu’à la première moitié du 20ème siècle. Elle enseigne dans les programmes d’histoire et d’études culturelles à l’Université d’Amsterdam. Son projet de recherche actuel porte sur le transfert d’idées entre des exilés politiques d’origines nationales diverses dans quelques grandes villes européennes entre 1830 et 1848.

Son premier livre Résurrections de Michelet. Politique et historiographie en France depuis 1870 a paru chez Éditions de l’EHESS en novembre 2019.

Elle s’intéresse en particulier aux questions concernant la révolution et l’exil, représentation politique, histoire des sciences et pensée européenne. La politique européenne actuelle la passionne aussi.

Avec ses collègues Annelien De Dijn, Boyd van Dijk, Lucia Admiraal, Matthijs Lok en René Koekkoek elle organise le Amsterdam-Utrecht Seminar Global Intellectual History.

Regardez aussi son twitter.

Curriculum vitae

Camille Creyghton a obtenu son doctorat à l’Université d’Amsterdam en 2016 avec une thèse intitulée La survivance de Michelet. Historiographie et politique en France depuis 1870. Ensuite, elle a fait un séjour de recherche de trois mois à le Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte à Berlin avec une bourse du Réseau national de femmes professeurs et elle a été chercheuse au Vossius Center for the History of Humanities and Sciences. En l’hiver de 2018, elle a été Visiting Fellow au Leibniz-Institut für Europäische Geschichte à Mayence.

Depuis septembre 2018, Camille Creyghton est chercheuse invitée au Centre for the Study of the History of Political Thought de l’université Queen Mary, Londres. Les années passées, elle a enseigné sur l’histoire culturelle et l’histoire de l’art de la Renaissance jusqu’au présent, la théorie et critique de la culture moderne, l’histoire de la philosophie et le nationalisme.

Elle a étudié l’histoire et la philosophie à la K.U.Leuven (Belgique) et à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris. Pendant ses études à Louvain, elle participait à la rédaction d’une série de manuels en histoire pour l’enseignement secondaire en Flandre, intitulée Passages. À côté de son travail académique, elle écrit régulièrement des critiques de théâtre pour Theaterkrant.nl, une revue en ligne pour les arts du spectacle. En février 2020, elle a gagné le prix bi-annuel “Willem Banning” pour un essai politique d’un jeune penseur.